Logo de la confrérieConfrérie Notre-Dame de Lorette et Saint-Hadelin A.S.B.L



Introduction

Au fil du temps, la Confrérie à été amenée à sauvegarder les objets du culte: la châsse, le buste et la chapelle de Lorette.
Les préserver des outrages du temps.

Ainsi, après le jubilé de 1963, vers 1965, la confrérie à investit du temps et de l'argent.

Actions effectuées

Liste non exhaustives et non ordonné dans le temps.
  1. Restauration complète de la Chapelle ND. Lorette, de l'ermitage, avec ajout de deux pièces et deux garages préfabriqués.

    Restauration de la statue de Notre-Dame de Lorette, datée de 1699: dégradée au fil des ans, et afin de la présenter "à l'espagnole", un bras à été coupé, le corps de l'enfant Jésus scié, et les genoux de la statue raboté et entourés de lattes de plafonnages sur lesquelles la robe est tendue. Elle sera ornée d'une nouvelle parure en argent (l'ancienne sera offerte à la statue de la Collégiale et dérobée). Ces réalisations sont possibles grâce à 3779 dons.
  2. Restauration du Christ des escaliers de Lorette (XVIIème siècle) avant son placement dans la Collégiale
  3. Restauration du Christ exposé auparavant dans la morgue du cimetière, actuellement dans la sacristie (seule la croix, en mauvais été a été perdue)
  4. De 1971 à 1973, restauration et démontage complet de la châsse de St. Hadelin par l'IRPA et placement de celle-ci avec le buste dans la chapelle grillagée. L'exposition au public se fera sur un socle en pierre et sous verre sécurisé. Une innovation, car jusqu'en 1914, la châsse sera enfermée dans un coffre-fort, et ensuite dans un coffre spécial, offert entretemps à Celles. La châsse n'était donc visible qu'aux jours de procession.
  5. Placement d'une table de marbre sur l'autel de la chapelle de Lorette, en remplacement de la table en bois défectueuse1.
  6. Installation d'une pompe servant à évacuer les eaux de la cave de l'ermitage
  7. Remplacement des ardoises côté nord du toit de la Chapelle.
  8. Placement d'une gaine de zinc autour des supports du clocheton de l'ermitage afin d'éviter les infiltrations d'eau dans le grenier.
  9. Placement des égouts
  10. Suite à de nombreuse dégradations, déplacement avec l'aide du service des travaux de la Ville de Visé, du Calvaire des escaliers vers le plateau de Lorette

    Achat d'une croix en chêne et restauration du christ par une restauratrice de l'IRP; une nouvelle remise en peinture à été nécessaire en 2010.
  11. Peinture de la Chapelle et des portes à deux reprises
  12. Suite à une réticence de la fabrique d'Eglise d'assurer la protection des statues:
    • Placement d'une alarme permanente sur les statues de la chapelle et d'intrusion nocturne2.
    • Placement d'une alarme dans la chapelle de St. Hadelin3, avec ligne téléphonique vers la cure.
  13. Afin d'éviter les reflets désagréables dans les vitres lors des visites du trésor, placement d'un nouvel éclairage dans la chapelle de St. Hadelin3
  14. Réparation du plancher de la chapelle soulevé par des racines d'arbres
  15. Intervention dans les couts de stabilisation du premier christ exposé dans les escaliers de Lorette et enlevé vers 1914. Cette statue proviendrait de l'ancien hôpital St. Nicolas.4
  16. Nouveau bougeoir sécurisé pour les bougies de Neuvaine5
  17. Nouvel accès au lanterneau de la chapelle5
  18. Suite des décès en 2005 de Mr et Mme Dortu, habitants l'ermitage, la confrérie se charge des ouvertures et fermetures de la chapelle et de l'entretiende celle-ci

    En 2007, la confrérie décide d'investir 29000 euro afin de permettre une restauration complète de l'ermitage
  19. Suite aux travaux de restauration de la Collégiale, il était urgent de mettre les trésors à l'abri.

    Après de longue négociations, le responsable du département joaillerie de l'IRPA accepta de recevoir la châsse, qui, faute de place, fût déposée sur son bureau. La confrérie fut chargée des transports aller-retour.

    Le buste a été transporté par la confrérie au Collège St. Hadelin et placé dans une pièce sécurisée.
    Durant son séjour, le buste à été restaurée par une restauratrice de l'IRPA.
  20. Acquisition des deux escabelles professionnelles permettant l'accès au buste de St. Hadelin6
  21. Suite à des problèmes avec le gestionnaire de l'alarme de la chapelle (entretien non effectué et problème de batterie), achat d'un nouveau système d'alarme5
  22. Acquisition d'un nouveau brancard sécurisé pour permettre de sortir la châsse lors du jubilé des 675ans (2013), cout: 1250 €
  23. Participation à hauteur de 15000 € pour la réfection du toit de l'ermitage7.
    Rénovation terminée en avril 2016
1Cet autel provient de l'ancienne chapelle de Claire Fontaine
2Les statues de St. François et St. Antoine, provenant(?) de l'ancien couvent des Récollets ont également subi une restauration.
3Après la restauration de la Collégiale, la chapelle St. Hadelin abrite le saint-Sacrement, la châsse et le buste ayant été placé dans le choeur de la Collégiale.
4Il est conservé au musée de Visé.
5Réaliser par l'Institut Saint-Joseph Visé.
6La conception du coffre n'ayant pas de moyen d'ouverture, il faut soulever le coffre pour prendre le buste.
7L'ermitage ainsi que la chapelle appartienne à la "Fabrique d'Eglise Saint-Martin de Visé"

 

Copyright Confrérie Notre-Dame de Lorette et Saint Hadelin ASBL