Logo de la confrérieConfrérie Notre-Dame de Lorette et Saint-Hadelin A.S.B.L



Le jubilé de 1913

Le samedi 13 septembre 1913, Mgr Schoolmesters avec Mgr Heylen, évêque de Namur vérifient et exposent les reliques dans le chœur de la collégiale et le 14 septembre, eut lieu la dernière grande fête religieuse d'avant-guerre, un cortège historique.

Le buste et la chasse étaient transportées sur un magnifique char.

Les faits de la guerre et Saint-Hadelin

La quinzaine tragique d'août 1914 va du mardi 4 août, avec l'arrivée des Allemands et le premier combat de la guerre au pont de Visé au dimanche 16 août, date de la déportation de 625 visétois en Allemagne.

10/08/1914 :

14h00:
Sous prétexte que la tour de la collégiale sert de point de repère au fort de Pontisse, les allemands firent sauté la tour et provoqua l'incendie de la collégiale.

Le Doyen, monsieur Lemmens rentra quatre fois dans la collégiale en feu pour sauvegarder le Saint-sacrement, des vases sacré, la châsse, le buste de saint Hadelin et le lutrin. Il n'était pas tout seul, le sacristain ainsi que des gens de la paroisse l'aidèrent.

L'ensemble de ces biens furent placé dans la cave de la cure.

Vers 16h00, il ne restait plus rien de la collégiale. Dans la soirée, le doyen et le bourgmestre de Visé sont emmené en otage à Navagne, au nord de Visé.

11/08/1914 :

Tout danger n'est pas écarté et l'abbé Lenssen, le vicaire Troisfontaine accompagnés de deux étudiants, avec un sauf-conduit obtenu d'un officier allemand arrivent à la cure occupée par des soldats allemand. Soldats plus attiré par le vin de messe que par les trésors cachés dans la cave.

Avec une charrette à bras, l'abbé, le vicaire et 6 autres paroissiens, couvre la châsse et les autres trésors de la collégiale d'un linceul et conduits à l'autre bout de la ville au Collège saint Hadelin, qui servait à la croix-rouge.

Le collège saint Hadelin échappera aux flammes de l'incendie général du 15 août à 21h00. En effet, les prussiens venu en renfort des allemands mirent le feu à 600 maisons. Le lendemain, 625 civils adultes partent en captivités en Allemagne.

Heureusement, la châsse, le buste, le lutrin sont resté à l'abri au collège jusqu'à la reconstruction de la collégiale.

La reconstruction de la collégiale commença en 1921, le choeur fût restauré et la couverture refaite. Le 13 avril 1924, l'évêque Rutten pose la première pierre de la reconstruction de l'église. Et c'est le mercredi 14 juillet 1926, que l'église est consacrée.

Il faudra attendre 1927 pour que la châsse et le buste quitte le collège et reviennent dans la collégiale.
 

Copyright Confrérie Notre-Dame de Lorette et Saint Hadelin ASBL