Logo de la confrérieConfrérie Notre-Dame de Lorette et Saint-Hadelin A.S.B.L



La maison de la Sainte Famille à Nazareth.

Un des lieux les plus vénérables du monde est certainement celui où l'archange Gabriel vint annoncer à Marie qu'elle serait la Mère de Dieu. Là, dans la compagnie de Marie et de Joseph, Notre Seigneur Jésus Christ, la Sainte Famille a mené une vie de prière, d'obéissance et de travail. C'est là aussi que saint Joseph s'endormit du dernier sommeil dans les bras de Jésus et de Marie.

La maison de la Sainte Famille à Nazareth était de chétive apparence. Semblable à beaucoup d'habitation de l'endroit, elle se composait d'une grotte naturelle de la montagne et d'une pièce bâtie en maçonnerie devant l'entrée de cette grotte. Cette construction en pierre dites de "Jabés" (calcaire local d'une couleur de gorge de pigeon qui avec le temps prend une teinte rouge) mesurait 9,55 mètres de long sur 4,09 mètres de large. La grotte s'étendait sur une longueur de 18 mètres dans le rocher et se composait d'une série de chambres de couloirs à parois très irrégulières.

"Après la Pentecôte, cette sainte demeure devint un oratoire cher à la piété des Apôtres et des premiers chrétiens. Parmi les Lieux Saints où la pieuse Hélène, mère de l'empereur Constantin, fit construire de si magnifiques églises, la maison de Nazareth n'a pas été oubliée; elle fut enfermée dans une vaste basilique" qui reçut le titre de Sainte Marie de l'Annonciation et porta à sa façade une inscription qui se traduit: "C'est ici le sanctuaire où a jeté le premier fondement, du salut des hommes." Dès cette époque, les innombrables pèlerins, aimaient à visiter dans ce vénérable sanctuaire de Nazareth l'emplacement où s'était accompli le grand mystère de l'Incarnation.

Cette basilique due à la générosité de sainte Hélène fut pillée et dévastée par les Sarrasins qui s'emparèrent de la Palestine à la fin du VIIe siècle et s'y maintinrent jusqu'à la fin du Xe: mais la Sainte Maison ne fut pas détruite.

Lorsque les Croisés conquirent Jérusalem, l'an 1099, et y proclamèrent roi le «Â belge » Godefroid De Bouillon, la Galilée fut donnée en principauté au vaillant Tangrède de Hauterive, autre chef de l'armée chrétienne et prince sicilien, qui fit restaurer la basilique de Nazareth. Le sanctuaire de l'Incarnation revit bientôt l'affluence des pèlerins. Parmi ceux-ci on cite notamment le prêtre grec Jean Phocas, en 1219, et le roi de France saint Louis, en 1252.

Mais le royaume latin de Palestine ne put résister très longtemps aux attaques incessantes des Turcs. La prise de Ptolémaide rendit le calife d'Egypte maître de tout le pays des Musulmans, après avoir ravagé les Lieux Saint de la Judée, entrèrent, 1263, à Nazareth et détruisent presque entièrement la basilique qui abritait la Sancta Casa. Toute fois ils ne démolirent pas la petite demeure de la Sainte Famille, à cause du profit qu'ils en retiraient, en faisant payer aux pèlerins le droits de la visiter.

 

Copyright Confrérie Notre-Dame de Lorette et Saint Hadelin ASBL