Logo de la confrérieConfrérie Notre-Dame de Lorette et Saint-Hadelin A.S.B.L



L'histoire de saint Hadelin

Chapitre I - L'enfance et la vocation de Hadelin

LA VIE DE HADELIN

Né vers 617 de parents nobles dans le territoire d'Aquitaine, Hadelin entend très jeune l'appel de Dieu. Il s'efforçait quotidiennement de s'élever jusqu'aux plus hautes vertus et se préparait ainsi à suivre, lui aussi, l'exemple de ce fameux patriarche à qui le seigneur dit : « Quitte ta terre et tes parents, et va dans la terre que je t'aurai indiqué ». Il entre au monastère de Solignac, en Haute-Loire, où il rencontre le futur Saint Remacle, alors abbé du monastère. Avec lui, il fonde l'abbaye de Cugnon, près de Bouillon, sur la Semois. Il arriva à cette époque que le peuple de Tongres était privé de Pasteur. Le roi Sigebert régnait sur l'Austrasie et avait son siège à Metz. Lors d'une élection générale par les prêtres, en la présence nombreuse de prévôts, sous la clameurs et les acclamations de tous les ordres, le peuple exprima au roi que saint Remacle devait être leur évêque. Le roi approuva de sa faveur ces souhaits et se fit un devoir de s'accorder à un zèle aussi empressé. Il confia à Remacle l'église de Tongres, bien que ce dernier s'y refusât et s'y opposât de toutes ses forces. Saint Remacle allait pouvoir répandre sur la foule les semences du Verbe, qu'il avait jusque-là tenues cachées en lui.

Il n'est pas possible d'exprimer la joie qui emplit le cœur d'Hadelin, lorsqu'il vit celui auquel il portait une affection extrême exalté par Dieu et les hommes, et élevé à la dignité épiscopale. Remacle montra dans la direction de son église la manière dont il fonda par un pieux labeur les monastères de Stavelot et de Malmedy. Mais le vœux de saint Remacle était de vivre retiré dans la solitude, et Dieu consentit à lui offrir l'occasion. Il finit à grande peine par obtenir du roi qu'un autre lui succède. Et c'est ainsi qu'après avoir couvert le peuple de bénédictions sacrées, il prit le chemin depuis longtemps projeté en compagnie de saint Hadelin.

LE SONGE DE HADELIN

Mais Dieu se disposait à illuminer d'une reconnaissance populaire la sainteté de Hadelin. Alors qu'il faisait route, tous deux s'étaient étendus pour se reposer. Tandis que Hadelin dormait, saint Remacle, resté éveillé, vit un rayon que le soleil dardait sur le visage d'Hadelin voilé par l'ombre d'un ange. Réveillant son compagnon, le saint évêque s'empressa de lui révéler la vision. Hadelin avoua ignorer ce que ce signe pouvait présager de bon. Hadelin exprima sa vision : « J'ai vu, dis-je, tandis que je me reposais d'un doux sommeil, une colombe descendre du ciel et étendre ses ailes au-dessus de mon indigne personne : elle a voltigé pendant un moment devant mes yeux, puis s'est posée sur ma tête ». Alors, saint Remacle lui montra un visage souriant : « Ta dignité, Hadelin, surpasse ma petitesse : je suis indigne, j'en conviens, d'un compagnon que j'ai vu protégé du soleil par un serviteur céleste ». Il est clair que la colombe représente l'Esprit Saint qui reposa sur le Seigneur lors de son baptême dans le Jourdain.

LA BENEDICTION DE SON MAITRE, REMACLE

Sur cette vision, Remacle hâta saint Hadelin : « Attache-toi aux pas de notre doux Christ. Il est une vallée proche d'une forêt et située près d'une rivière appelée la Lesse ; vas-y et cherche le lieu-dit "Entre-quatre-monts". Là, construis-toi une demeure et un petit oratoire : Dieu sera ton hôte et tu pourras y militer dignement ».

Ainsi avec la bénédiction de Remacle, il partit vers le lieu-dit. Il arriva chez un homme qui s'appelait Béo, et, secourant sa femme malade, obtint son hospitalité. Sous la conduite d'un proche, Hadelin y arriva et rendît grâce à Dieu. Il construisit une demeure et établit un oratoire comme on pouvait le faire à cette époque. Ne vivant plus que pour le seigneur "en athlète de Dieu", il gratifiait le Christ, avec lequel il partageait sa couche, en lui offrant chaque sur l'autel de son cœur, le sacrifice agréable du nard merveilleusement parfumé qu'exhalaient ses actes pieux.

Or, la réputation de la sainteté et de la communauté de Remacle établit au monastère de Stavelot, parvint jusqu'a lui. Aussi, Hadelin lui-même, toujours désireux de lui rendre visite et de lui témoigner son affection, s'appliquait à venir souvent chez saint Remacle. On sait d'ailleurs qu'il a été inséré dans la liste des hommes illustres qui y est exposé en évidence sur l'hôtel / autel du monastère de Stavelot.

LA VISITE DE PEPIN DE HERSTAL

Pendant de ce temps, Saint Hadelin commençait à améliorer le lieu de son habitation, à le rehausser par l'œuvre d'une sainte activité ; grâce à Dieu, l'odeur suave du Christ se répandait de jour en jour en tout lieu. La renommée de la sainteté de Hadelin parvint aux oreilles de Pépin, roi illustre à l'époque, qui accourut humblement à la maison d'un ministre de Dieu aussi pacifique et éclairé, comme jadis la reine de Saba vers Salomon. Hadelin lui tint un discours agréable et des conseils sur la manière de se soumettre au Christ, le Roi des rois. Et ainsi gouverner un pays sur base des commandements de Dieu. Pépin fit don au saint de quelques domaines et rentra au palais, heureux de son entretien avec le saint homme.

L'ARRIVEE DES PREMIERS DISCIPLES

Comme rien ne manque à ceux qui vivent dans la crainte de Dieu, plus d'un voulaient de leurs ressources et revenus soulager la pauvreté volontaire de Hadelin, pour améliorer en cet endroit les conditions de la vie monastique. Ainsi, trois frères germains vécurent aux côtés du saint, Béo, Triclin et Bauduin, qui par pitié, concédèrent chacun ce qu'ils possédaient.

Chap2 >>
 

Copyright Confrérie Notre-Dame de Lorette et Saint Hadelin ASBL